1888-1914: Les années de formation

Sans titre
Distillerie à Cognac : Jean Monnet, debout en haut, premier depuis la gauche
© Droits réservés

Je suis né à Cognac, en 1888, dans une famille de négociants d’eau-de-vie.

Dans le monde où j’ai grandi, on ne faisait qu’une chose, avec concentration et lenteur ; c’est la seule façon de faire un bon produit.

J’ai le souvenir d’une enfance sérieuse et disciplinée. Quand je jouais, enfant, dans les chais, j’étais riche d’espace. Pourquoi aurais-je été troublé sur la voie à suivre, alors que j’étais appelé tout naturellement à continuer l’affaire de mon père ?

A seize ans, j’étais déjà un voyageur.

J’allai à Londres apprendre l’anglais. Je découvris la City, j’observai les traditions des milieux d’affaires britanniques. Lorsque je partis pour mon premier voyage lointain, mon père me dit : « N’emporte pas de livres. Personne ne peut réfléchir pour toi. Regarde par la fenêtre, parle aux gens… ».  J’allai visiter nos clients à Winnipeg, hommes rudes dans un climat rude…

Je rencontrai un peuple dont l’occupation n’était pas de gérer ce qui existait, mais de le développer sans trêve.

Sans titre2
Jean Monnet avec ses parents en 1938
© Droits réservés
top