1955-1975 : Le Comité d’Action pour les Etats-Unis d’Europe

Le Comité d’action pour les Etats-Unis d’Europe groupait les forces syndicales et politiques des six pays représentant les deux tiers des électeurs de la Communauté.

Sans titre2
3e session du Comité d’action pour les Etats-Unis d’Europe, Paris, 19-20 septembre 1956
© Droits réservés

Le premier objectif était de faire aboutir les traités du Marché Commun et d’Euratom que nous avions conçus avec des hommes comme Spaak, Beyen, Hallstein, Maurice Faure, et quelques autres qui voulaient relancer le mouvement vers l’Europe.

Les Traités signés à Rome le 25 mars 1957 furent votés par les six parlements la même année.

Le Comité d’action se préoccupe alors d’élargir la Communauté à la Grande-Bretagne et d’aplanir les malentendus qui existent de part et d’autre. Je rencontre beaucoup de bonne volonté chez Macmillan et Heath.

Sans titre3
Signature du traité d’adhésion aux Communautés européennes par le Royaume-Uni, la Norvège, l’Irlande et le Danemark, Bruxelles, 22 janvier 1972
De gauche à droite, à la table : Sir Alec Douglas-Home, Edward Heath, Geoffrey Rippon
© Commission des Communautés européennes

Je vais voir Kennedy. Sa vision du monde est généreuse. Il propose un partnership entre les Etats-Unis et l’Europe unie, c’est-à-dire une association de partenaires égaux.

Le Comité poursuit inlassablement ses objectifs et prend des résolutions presque toujours dans un accord unanime. L’influence politique de ses membres s’exerce dans leur pays pour faire entrer ces résolutions dans les faits.

Pendant vingt ans nous luttons pour approfondir et élargir notre union européenne.

En Allemagne, des hommes tels que Brandt, Schmidt, Kiesinger, en Italie Pella, Malagodi, Rumor, en Belgique Tindemans, au Luxembourg Pierre Werner, aux Pays-Bas Roeme, en France Pflimlin, Pinay, Defferre, Maurice Faure, en Angleterre enfin Jenkins, Lord Brown, Douglas-Home furent à mes côtés. Je n’ai jamais cru en l’action isolée, mais à l’effort collectif.

Sans titre4
Willy Brandt et Jean Monnet à la 16e session du Comité d’action pour les Etats-Unis d’Europe, Bonn, 15 décembre 1969
© Commission européenne, Bruxelles

 

top