Conférence de José María Gil-Robles, nouveau président de la Fondation

Conférence européenne - 23 février 2009

Le nouveau président de la Fondation s’exprime sur l’état et l’avenir de l’Union européenne

gil_robles-conf-12
José María Gil-Robles
Président de la Fondation Jean Monnet pour l’Europe
© Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Félix Imhof

C’était un moment important pour la Fondation, et ce fut un grand moment. Lundi 23 février 2009, dans un auditoire comble, le directeur de la Fondation, Patrick Piffaretti, a présenté celui qui succède à Bronisław Geremek et avec qui il travaillera désormais au développement de la Fondation.

Dans un discours chaleureux, Patrick Piffaretti a souligné deux éléments particulièrement représentatifs de l’action et de la vision du Président Gil-Robles: la présidence très engagée qu’il a menée au Parlement européen, oeuvrant pour son renforcement et pour la réforme des institutions de l’Union; et la référence systématique qu’il fait à la « méthode Monnet », dans laquelle il inscrit sa propre pensée.

Vous êtes chez vous dans notre Fondation a conclu le directeur, ce qui est d’autant plus vrai que Monsieur Gil-Robles est lauréat de la Médaille d’Or de la Fondation, reçue des mains d’Henri Rieben, en novembre 1998.

 

 

 

 

 

 

 

« Nous sommes là pour accomplir une œuvre commune, non pour négocier des avantages, mais pour rechercher notre avantage dans l’avantage commun » Jean Monnet, 9 mai 1950

 

gil_robles-conf-17
Un public venu nombreux accueillir et écouter
José María Gil-Robles
© Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Félix Imhof

Le président a prononcé une conférence de plus d’une heure devant un public venu l’accueillir nombreux.

Il avait choisi pour thème « Considérations sur l’état et l’avenir de l’Union européenne ». A première vue très général, ce titre lui a permis de faire un large tour d’horizon de l’Union européenne d’aujourd’hui, et ce, dans la ligne de la pensée et de l’action de Jean Monnet.

Cette réflexion, José María Gil-Robles l’a articulée autour des défis auxquels l’Europe est confrontée, et qu’il faut prendre le temps et les moyens de résoudre.

 

 

 

 

gil_robles-conf-16
Après son discours, le nouveau président a ouvert le débat et a répondu à de nombreuses questions
© Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Félix Imhof

 

 

Ces défis ? Il les énonce en quatre points:

  • Surmonter la crise
  • Garantir la liberté et la sécurité
  • Digérer l’élargissement
  • Faire une Union plus transparente, efficace et démocratique

Avec une sérénité engagée, il a analysé chacun de ces points sensibles. Mêlant anecdotes personnelles et humour, il a touché le public par sa confiance et son optimisme. Son message est clair: construire la solidarité, se concentrer sur l’intérêt commun, ne pas craindre les obstacles, progresser pas à pas et déléguer la souveraineté nécessaire aux institutions.

« J’ai voyagé en avion sans passeport et sans porte-feuille entre deux capitales européennes. Ça, c’était Schengen dans sa réalité la plus éclatante ! »

 

gil_robles-conf-7
José María Gil-Robles et l’Ambassadeur Michael Reiterer, Chef de la Délégation de la Commission européenne pour la Suisse et la Principauté de Liechtenstein
© Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Félix Imhof

 

Euro pour tous? Défense commune? Traité de Lisbonne? Régions vs nations? Europe-Russie?

Après son discours, le nouveau président a ouvert le débat et a répondu à de multiples questions. En trame de fond de toutes ses réponses, il a invité ses interlocuteurs à privilégier l’espoir, le temps et l’optimisme, en un mot: à privilégier la confiance en l’Europe.

 

 

 

 

Voir un extrait de l’interview de José María Gil-Robles, à la Fondation, le 23 février 2009

 

 

top