La Fondation Jean Monnet a un nouveau président: José Maria Gil-Robles

14 novembre 2008
GilRobles1
José Maria Gil-Robles, lors d’une visite à la Fondation (novembre 1998)
© A. Herzog, pour la Fondation Jean Monnet pour l’Europe

Le 14 novembre 2008, Monsieur José Maria Gil-Robles a été élu président de la Fondation à compter du 1er janvier 2009.

M. Gil-Robles, dont le père est une figure emblématique de la politique espagnole sous la Seconde République durant les années 1930, passe les premières années de sa vie en exil, sa famille ayant dû quitter l’Espagne franquiste. C’est dans un contexte d’Europe divisée qu’il prend très tôt conscience de la nécessité de la démocratie et d’une réconciliation durable entre Européens. Par son engagement politique, il a plaidé pour la sortie de l’Espagne de son isolement et sa pleine intégration dans ce qui allait être l’Union européenne.

Ancien président du Parlement européen et du Mouvement européen international, succédant dans cette dernière fonction à Mário Soares, José Maria Gil-Robles est l’un des plus fins connaisseurs de l’Europe communautaire dont il défend les grands principes fondateurs. Pour lui, c’est dans le renforcement même de l’Union – et du Parlement européen – que la démocratie pourra réellement progresser. Dans son engagement et ses interventions, José Maria Gil-Robles se réclame aussi des pères fondateurs de l’Europe, faisant référence à la « méthode Monnet ». En tant que professeur titulaire de la Chaire Jean Monnet à l’Université de Madrid, il exprime aussi le souci de la transmission du savoir à une nouvelle génération d’Européens.

José Maria Gil-Robles connaît bien la Fondation Jean Monnet, dont il est membre du Conseil et récipiendaire de la Médaille d’or en 1998. Après le professeur Henri Rieben et la disparition tragique de Bronisław Geremek en juillet 2008, il maintiendra haut et vivant à Lausanne le souffle européen au sein des activités de la Fondation.

CV succinct de José Maria Gil-Robles


 Né le 17 juin 1935 à Madrid (Espagne)
Président de la Fondation Jean Monnet pour l’Europe
Professeur titulaire de la Chaire Jean Monnet à l’Université de Madrid
Avocat aux Barreaux de Madrid, Barcelona, Bilbao, Salamanca, Albacete, Navarra y Córdoba
Ancien Président du Parlement européen et du Mouvement européen international 

 

1952- 1957 Etudes de droit à l’Université de Deusto (Bilbao) et à l’Université de Salamanque 
(Prix extraordinaire de fin d’études)
Activités professionnelles principales
1957 Membre de l’Association espagnole de coopération européenne
1958 Responsable de l’édition du « Bulletin de la législation étrangère »
1959- 2004 Administrateur principal et conseiller juridique des Cortès
1964 Professeur de droit politique à l’Université de Madrid
1968 Editorialiste, collaborateur et membre de « Cuadernos para el Diálogo »
1972 Membre du Comité de direction du Parti Démocrate Social Chrétien
1977 Secrétaire général du Parti Démocrate Social Chrétien et membre du Bureau des Démocrates Chrétiens
1984 Vice-président du Centre des études communautaires
1985 Vice-président de la Fondation pour l’humanisme et la démocratie
1989 Vice-président du Parti populaire européen (PPE)
1989- 2004 Député au Parlement européen
1994- 1997 Vice-président du Parlement européen
1996 Président du Conseil national espagnol du Mouvement européen
1997- 1999 Président du Parlement européen
1999- 2005 Président du Mouvement européen international
2001 Président du Conseil universitaire européen pour l’Action Jean Monnet
2006- 2010 Président de l’Association des anciens députés du Parlement européen
2009 Président de la Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Lausanne

 

GilRobles2
José Maria Gil-Robles regarde les archives de la Fondation en compagnie de Henri Rieben (novembre 1998)
© A. Herzog, pour la Fondation Jean Monnet pour l’Europe

  

Publications
Publications depuis 1974 de divers travaux juridiques concernant le retour à la démocratie, le droit parlementaire et le droit public ainsi que de nombreux articles sur la construction européenne et l’avenir de l’Union européenne. 

Décoration
Entre autres décorations et reconnaissances nationales et internationales:

  • Médaille Robert Schuman, décernée par le groupe de Parti populaire européen au Parlement européen – 1995
  • Médaille d’Or de la Fondation Jean Monnet pour l’Europe (Lausanne) – 1998
  • Médaille d’Or du Parlement européen – 2000
  • Officier de la Légion d’honneur (France) – 2000
  • Grand-Croix de l’Ordre du mérite civil (Espagne) – 2005
  • Croix de l’Ordre du mérite européen (Espagne) – 2007

 

Distinctions académiques
  • Docteur honoris causa de l’Institut national des relations internationales de Moscou

  • Membre honoraire de l’Université catholique du Chili
  • Docteur honoris causa de l’Université de Sofia (Bulgarie)
top