Conférence de José María Gil-Robles, président de la Fondation

Conférence européenne - 16 décembre 2011

Plaidoyer pour l’Europe

fjm-16_12_11-13_2pag31
Le président José María Gil-Robles
© Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Félix Imhof

Au moment où l’on s’interroge sur l’avenir de l’euro et de l’Union européenne, le président de la Fondation José María Gil-Robles.

De nos jours, l’Union européenne fait face à une situation difficile et présenter un plaidoyer en sa faveur devient encore plus important.

Dans ce contexte, Monsieur Gil-Robles est un réaliste optimiste. «Soixante ans de réalisations concrètes ont établi entre les Européens une énorme solidarité de fait», a déclaré le président de la Fondation devant une salle de près de 200 personnes. Grâce à cette solidarité, «les organisations politiques et leurs institutions ont pu tenir ensemble, faire face aux défis de l’histoire et servir les citoyens dans les bons et mauvais moments».

Le président Gil-Robles a souligné le fait que le potentiel des institutions de l’Union européenne doit  être pleinement exploité. Le rôle de la Commission européenne, qui a le «savoir-faire dans la recherche du bien-être commun» et celui du Parlement européen, qui «doit exercer sa mission de contrôle démocratique», sont fondamentaux pour sortir de la crise.

Selon lui, «on ne pourra pas éviter une nouvelle institution, le Conseil de l’euro, ni probablement de donner à cet organe des pouvoirs étendus en matière de gouvernement économique». De plus, il faudra tirer avantage de la nécessité d’un nouveau traité, le faisant entrer en vigueur dès qu’un nombre significatif d’Etats signataires l’aura ratifié.

«Ma génération croit à l’Europe et s’est engagée parce qu’elle a senti de près les effets de son absence : la guerre ou la peur de la guerre, la haine et la misère. Nous ne voulons pas que cela revienne et nous pensons qu’œuvrer pour construire un ensemble fondé sur la volonté de vivre et de progresser en commun est une belle aventure, le seul engagement politique porteur d’espérance et tourné vers l’avenir». La conférence a été suivie d’un riche débat avec le public.

top