Une ressource documentaire à l’honneur : la thèse de René Cassin dédicacée à son père (don de Me Pierre Mercier)

© Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Lausanne

© Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Lausanne

La Fondation est heureuse de mettre à l’honneur un joyau de sa bibliothèque : la thèse de René Cassin dédicacée à son père le 6 juillet 1914. Cet ouvrage unique a été donné à la Fondation par Me Pierre Mercier, professeur honoraire à l’Université de Lausanne.

Moins d’un mois après, en août 1914, René Cassin est mobilisé puis grièvement blessé en octobre. L’expérience de la guerre l’amènera à consacrer sa vie à la défense des anciens combattants et des droits de l’homme.

Il fut l’un des rédacteur de la Déclaration universelle des droits de l’homme qu’il présentera le 10 décembre 1948 à l’Assemblée générale des Nations Unies réunie en séance plénière au palais de Chaillot à Paris. René Cassin présida la Cour européenne des droits de l’homme entre 1965 et 1968 et obtint le prix Nobel de la paix en 1968.

AMK C 16/3/132 - 1
© Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Lausanne. AMK C 16/3/132 – 1

AMK C 16.3.132 - 2
© Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Lausanne. AMK C 16/3/132 – 2

AMK C 16.3.136
© Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Lausanne. AMK C 16/3/136

Comme en témoignent les archives conservées à la Fondation, les chemins de René Cassin et de Jean Monnet se sont croisés à plusieurs reprises notamment pendant la Seconde Guerre mondiale au Comité français de Libération nationale puis au sujet de la ratification par la France de la Convention européenne des droits de l’homme en 1974.

Depuis 1988, René Cassin et Jean Monnet partagent le même caveau au Panthéon de Paris aux côtés de Jean Moulin et André Malraux.

 

0511DL_RRd 1449
© Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Lausanne. Fonds Rolf Roth
top